Faire une installation électrique

Faire une installation électrique

Vous êtes sur les travaux électriques de votre maison rénovée ou en construction ? Si vous envisagez d’installer vous -même l’équipement électrique, prenez connaissance des règles de sécurité et de branchement à suivre, car l’installation électrique est effectivement sujette à des normes techniques et de protection spécifiques. Ici on vous met au courant de tout et on vous donne les astuces pour une installation sécuritaire et efficace.

Les outils de base

La première étape est de s’assurer que tous les outils utiles à l’installation sont à disposition. Dans la boîte bricolage, vérifiez déjà que vous avez une  perceuse-visseuse, un marteau, un jeu de clés, une pince coupante, un cutter, un tournevis testeur, un ampèremètre, des adhésifs, des attaches, des clous, des vis, des chevilles et des crochets intacts.

Après, il faudra réunir tous les éléments qui vont intégrer votre équipement électrique et ce, selon la configuration du bâtiment et vos besoins spécifiques. Quoique, les plus importants sont les éléments de l’alimentation électrique,  ceux de la distribution des réseaux, puis le tableau électrique et au final  les différents terminaux d’alimentation.

Quels matériels pour quel poste ?

On parle d’alimentation électrique lorsqu’il s’agit de raccorder  le bâtiment au réseau électrique local. Certaines démarches administratives sont à remplir à cet effet, et des matériels comme câble d’alimentation électrique principal, le disjoncteur, le compteur (à négocierchez EDF), le disjoncteur, un fouet de raccordement, le panneau de contrôle, la barrette et la cablette de terre, sont de rigueur.

La distribution du courant sera après assurée par une boîte de dérivation, des fils électriques de type H07V-U de préférence, une gaine ICTA vide, une boîte d’encastrement et pour l’alimentation des luminaires, une boite DCL.

Pour votre tableau électrique, il vous faudra un coffret électrique, un fil de raccordement, des peignes de connexion, encore des disjoncteurs mais ici magnétothermiques et un lot d’interrupteurs différentiels.

Quant aux terminaux d’alimentation, équipez-vous en interrupteurs, en prises électriques, en connecteurs automatiques, en enjoliveurs et en plaques de finition pour un meilleur rendu de l’installation.

L’efficacité de votre installation sera après tributaire de la qualité et la performance des équipements utilisés. C’est pourquoi il est toujours plus intéressant de confier la tâche à un électricien paris expérimenté car lui, il connaît et dispose des matériels nécessaires et va vous livrer un travail systématique et prêt à l’emploi. En plus, la prestation vient généralement avec une garantie de bon fonctionnement. Donc si éventuellement l’installation affiche un dysfonctionnement, le technicien est tenu d’assurer gratuitement les révisions à faire.

Les règles de branchement et desécurité à suivre

L’installation en elle-même est sujette au respect d’une norme spécifique. Il s’agit ici de la Norme FN C 15-100 qui stipule des exigences concernant les règles de branchement et de câblage, l’emplacement  des terminaux, le plan du circuit électrique ainsi que la catégorie et le type de matériels à utiliser. L’objet de la norme en fait est de mettre en avant la sécurité de l’installeur avec celle du bâtiment et de ses occupants.

Aussi, elle va permettre à ces derniers une utilisation confortable et sécuritaire du courant électrique. Pour l’exemple, le nombre de prises de courant n’est doit pas être le même dans toutes les pièces : maximum 3 dans une chambre à coucher, jusqu’à 8 dans les pièces utilisant divers types d’appareils. Leur emplacement est également normé car les prises alimentées en forte tension (32A et plus) doivent être placées à au moins 12 cm du sol et celles distribuant une tension plus faible (16A à 20A) posées à 5 cm du sol au minimum.

D’autres spécifications encore plus techniques sont à prendre en compte et elle est là l’utilité de faire appel à un électricien paris qui connait sur le bout des doigts les subtilités et les détails pratiques de la norme FN C 15-100.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *