Faire une installation électrique

Processus pour devenir électricien: 2 étapes de base pour devenir électricien

Voici un aperçu général de la façon de devenir électricien paris lorsque vous commencez à zéro. Tout d’abord, assurez-vous que vous avez obtenu un diplôme d’études secondaires. Ensuite, suivez l’étape facultative de suivre un programme de formation d’électricien préapprentissage dans une école commerciale, technique ou professionnelle locale. Continuer la lecture

Les tâches d-un serrurier lors d-un dépannage

Quelle serrure choisir pour protéger au mieux sa maison?

 

La porte d’entrée est l’accès principal dans la maison entre l’intérieur et l’extérieur. C’est par elle que les cambrioleurs entrent si la serrure est de mauvaise qualité. Pour éviter les tentatives d’effractions, il faut donc la protéger en choisissant des systèmes de fermeture adaptés à la sécurité. Continuer la lecture

Les fondamentaux du coffre de sûreté en cinq points pour aider à bien choisir

Les fondamentaux du coffre de sûreté en cinq points pour aider à bien choisir

Sécuriser ses objets précieux est primordial, mais pas de n’importe quelle façon ! Qu’il s’agisse d’une utilisation personnelle ou professionnelle en effet, faire le bon choix reste toujours primordial quand il s’agit d’acheter un coffre-fort. C’est pourquoi d’ailleurs, le blog vous éclaire sur les principaux critères à prendre en compte lors d’un achat de coffre-fort à Lyon ou ailleurs en France.

Quel type de coffre-fort s’adapte à vos besoins ?

La capacité, le seuil de sécurité ainsi que l’installation comptent comme critères à prendre en compte pour identifier quel type de coffre de sûreté s’adapte à nos besoins.

Coffre-fort encastrable : il nécessite d’être incorporé au mur pour son installation. Avant de songer à acheter un coffre-fort à emmurer à Lyon, assurez vous que vos murs soient assez robustes pour l’accueillir et prévoyez son intégration dans votre plan d’architecture de bâtiment à rénover ou à réaménager. Un coffre-fort à emmurer à Lyon ne peut contenir des objets dont le volume dépasse 60 litres et dont le poids dépasse soixante quinze kg. Le coffre-fort à emmurer est beaucoup plus sécurisé que d’autres types de coffrets.

Coffre-fort à poser : il s’agit du coffre de sûreté qu’on scelle au sol ou au mur à l’aide de vis ou de scellement chimiques. Sa pose s’opère normalement sur un plan d’appui en béton qui nécessite un travail de menuiserie conséquent. Un coffre-fort à poser offre une capacité de 10 à 1000 litres et supporte un poids d’objet pouvant atteindre jusqu’à 2 t. Quoique particulièrement difficile à arracher, ce coffre-fort reste peu moins efficace puisque quatre faces sur cinq sont accessibles.

Malette de sécurité : elle se distingue des autres types de coffre de sûreté du fait de son caractère movible. En effet, votre malette de sécurité peut vous accompagner partout mais vous pouvez aussi choisir d’en installer certaines en utilisant une fixation par attache câble. L’énorme inconvénient d’une malette de sécurité réside dans son utilisation nomade qui ne vous mettra pas toujours à l’abri des risques de vous faire piller aussi important que peut offrir son niveau de sécurité. Une telle malette ne pourra enfin offrir qu’une capacité restreinte d’objets précieux à contenir et à supporter.

Armoire forte : l’armoire de sûreté est souvent nécessaire pour sécuriser la conservation d’une quantité importante d’objets de valeur. Contrairement aux trois précédents types de coffre-fort, l’installation de l’armoire de sécurité nécessite davantage d’espace . Une armoire forte peut contenir des objets d’un volume inférieur ou égal à 1 mètre cube et soutenir un poids total de deux cent kilos d’objets de valeur. Offrant un seuil de sûreté intermédiaire, une armoire forte ou une armoire de sûreté ignifugée procure une bonne capacité de résistance contre l’incendie. C’est également de cas pour tout autre type de coffre-fort ignifuge à Lyon.

Quel mécanisme d’ouverture ?

L’ouverture d’un coffre-fort peut être opérée à clé, par combinaison mécanique ou par code électronique

Coffre-fort à clé : il s’agit du plus ancien système de déverrouillage de coffre-fort fichet à Lyon. Un tel type de coffre de sécurité peut accueillir deux clefs et dans ce cas il faudra les utiliser au même instant lors de l’ouverture. Si vous avez décidé d’opter opté pour ce type de système, songez à y installer une serrure à double panneton anticrochetage. Pour renforcer la protection, couplez le système d’ouverture à une combinaison à triple boutons compteurs.

Coffre-fort à combinaison mécanique : ce coffre de sûreté comportant un cadran circulaire nécessite d’être déverrouillé par mouvement rotatif en multisens en manipulant plusieurs cames ou disques mécaniques. Seul le code de combinaison chiffrée fourni par le fournisseur permet de l’ouvrir. Un tel coffre peut être aussi équipé d’une serrure à clé à l’intérieur.

Coffre-fort à code électronique : le coffre-fort à code électronique vient apporter une sûreté supplémentaire aux coffres-forts à clé. Un coffre-fort électronique est pourvu d’un pavé numérique permettant de saisir un code composé de 4 à huit chiffres.

Quel type d’installation pour quel type de coffre-fort ?

Pour installer ou pour poser un coffre-fort, il n’existe que deux moyens : il faudra l’encastrer dans un mur suffisamment épais ou assez solide, ou bien on le fixe au sol ou au mur à l’aide des fixations adéquates (chevilles mécaniques ou chimiques).

Mécanisme de fonctionnement d’un coffret de sûreté à emmurer

Pour des raisons manifestes, choisir ce coffret de sécurité limite le volume de stockage de vos biens précieux. La capacité du coffre-fort va notamment dépendre étroitement de l’épaisseur et de la résistance de vos murs ; elle ne pourra pas non plus dépasser 60 l. Si la construction a été érigée sur la base de murs épais et solides (de type béton, pierres ou parpaings) alors, l’installation mini coffre-fort est recommandée. Dans ce cas, il faudra tout au moins prévoir environ dix à 15 centimètre de plus que la profondeur du coffre de sûreté. Se référer au plan de construction est en outre indispensable lors de l’installation pour éviter que le coffre de sûreté soit encastré dans un mur exposé à d’importantes variations thermiques.

L’essentiel à propos du coffret de sécurité à dépôt et de ses traits caractéristiques

Destiné à un usage professionnel, le coffre-fort de dépôt répond généralement aux besoins des commerçants, des restaurateurs et des hommes d’affaires. Opter pour une solution fichet coffre fort permet aussi de sécuriser leurs fonds contre les braquages. Employé également par les banques et par d’autres établissements financiers, le coffret de sûreté de dépôt permet de déposer temporairement des fonds et de sécuriser les liquidités. Si vous souhaitez acheter du coffret de sécurité, optez pour un coffre-fort fichet bauche Lyon. Le prix coffre fort fichet  Lyon oscille entre 60 et 1200 € pour un coffre-fort encastrable, 50 et 500 € pour un coffre-fort à poser et d’entre 500 et 1000 € pour une armoire de sûreté.

 Utilité et caractéristiques de l’armoire de sécurité ?

L’armoire de sécurité est conçue pour accueillir une certaine quantité et volume de manuscrits de valeur, de données sensibles ou de propriétés numériques censées être confidentielles. L’armoire de sûreté est également utile pour vous protéger contre les actes d’espionnage industriel ou encore de vandalisme. L’armoire forte est également destinée à recevoir d’autres objets précieux. Tout comme une armoire ordinaire, elle possède des étagères, des tiroirs et des tablettes de rangement et généralement deux battants de porte. Avant l’achat de coffres-forts fichet à Lyon ou l’installation de coffre-fort Lyon, vous pouvez effectuer des comparatifs de coffre-fort fichet prix et coffres-forts Lyon par Internet.

stopper la condensation dans une maison

L’humidité dans une pièce ou dans une maison peut se présenter sous forme de condensation. Il s’agit de l’un des problèmes les plus faciles à résoudre et aussi les plus fréquents. Pour stopper donc ce phénomène, voici tout ce qu’il faut savoir.

En quoi consiste le problème de condensation ?

La condensation est un phénomène physique naturel qui fait référence au passage d’un élément gazeux à l’état liquide. La condensation est donc provoquée par le contact entre un air intérieur chargé en vapeur d’eau et une paroi froide. Sur cette dernière, l’air saturé par le vapeur d’eau est transformé en eau. Elle se traduit donc par la présence d’eau ou d’humidité sur l’habitat, mais principalement les fenêtres et les murs. Pour reconnaître ce genre d’humidité, il suffit de passer le doigt sur la surface et vous allez voir qu’il va s’humidifier. Le problème se montre le plus souvent durant l’hiver et l’automne. Actuellement, le problème de condensation est de plus en plus fréquent parce que la plupart des maisons sont bien isolées, plus chauffées, et présente moins d’aération. Ce sont les pièces fortement chargées en vapeur d’eau ainsi que la salle de bain et la cuisine sont les plus touchées par la condensation.

Que faire en cas de condensation ?

Il est possible de combattre le problème de condensation avec des solutions naturelles. Toutefois, si cela ne suffit pas, il faut donc faire appel à un spécialiste traitement humidité. La première chose à faire est donc de ventiler la pièce. Pour renouveler l’air dans une maison, il faut ouvrir les fenêtres au moins 30 minutes par jour. Ensuite, il faut également vérifier s’il y a bien une aération dans toutes les pièces et surtout aux fenêtres. Outre la ventilation, il est aussi important de chauffer une pièce pour stopper la condensation. Pour ce faire, il faut que la température soit constante. Même si vous n’êtes pas chez vous, il faut éviter de couper entièrement le chauffage. La température doit être aux alentours de 20°C. Enfin, il faut également isoler la maison. Les murs les plus froids doivent être traités de manière spécifique. Pour les fenêtres, il faut mettre en place un double vitrage ainsi que des volets extérieurs. Il faut apporter des attentions particulières sur la salle de bain et la cuisine.  Et pour freiner définitivement le problème, la meilleure solution reste de poser une ventilation positive hygrorégulée. L’appareil va régler le taux d’hygrométrie dans la maison. Il faut reconnaître que les déshumidificateurs ainsi que les absorbeurs d’humidité ne sont pas toujours assez pour un logement touché par la condensation.

trouver-les-fuites-d-eau

Comment gérer une fuite d’eau ?

Les règles à suivre en présence d’une fuite d’eau

Une fuite d’eau est un problème très grave dans une maison qui peut entraîner un dégât des eaux et une augmentation de la facture d’eau. Pour éviter donc une perte d’argent, il est impératif de la réparer rapidement en adoptant quelques réflexes essentiels.

Les causes fréquentes d’une fuite d’eau dans une maison

Les fuites d’eau sont un problème de plomberie fréquemment rencontré dans les maisons et appartements anciens qui disposent d’une installation de plomberie souvent usé ou en mauvais état. Pour pouvoir les réparer, il faut d’abord déterminer et comprendre les causes. On peut citer entre autres une installation de fournitures de plomberie non adaptées à l’installation en place, un joint manquent, usé ou mal posé, un coup de gel ou un choc qui a entraîné un trou dans un tuyau, une canalisation ou une canalisation. De plus, une mauvaise pose des éléments de plomberie à savoir les joints, les canalisations, la soudure,… peut aussi être une cause d’une fuite d’eau. L’identification de ces sources permet de réparer facilement le problème de fuite d’eau mais aussi d’améliorer la plomberie dans la maison et d’éviter d’autres fuites et dégâts des eaux.

Quelles sont les règles à respecter en présence d’une fuite d’eau ?

En cas de fuite d’eau dans une maison, la première règle à suivre est de contacter un plombier fuite d’eau. Puis, il faut l’identifier pour pouvoir la stopper et la boucher. Le problème se situe généralement sur une installation de plomberie entre autres un écoulement d’eau dans la salle de bains ou dans la cuisine ou encore une fuite sous un évier. Pour le détecter, on doit chercher les signes tels qu’une eau stagnante sur le sol, une inondation dans une pièce, un dégât des eaux, … Une fois la fuite d’eau trouvé, la prochaine règle à respecter est de couper l’électricité et l’arrivée d’eau. Cela permet d’éviter de graves problèmes et de réfléchir plus posément. Après, on doit procéder à la vidange des tuyaux. Pour ce faire, il suffit d’ouvrir les robinets dans la maison.

Enfin, avant de passer à la réparation de la fuite d’eau, on doit nettoyer la zone qui présente la fuite. De plus, il faut aussi se débarrasser des impuretés comme la rouille ou la graisse présente sur le tuyau. Pour enlever la rouille, on peut se servir du papier émeri ou encore d’une brosse métallique.

Comment identifier l-origine des problèmes sur son Mac

Comment identifier l’origine des problèmes sur son Mac ?

Les solutions pour identifier les problèmes de son Mac

Mac revêt un tout autre intérêt auprès des utilisateurs et cet engouement se justifie puisqu’il parvient presque à rivaliser avec son prédécesseur. Pourtant, même s’il s’agit d’une gamme tout à fait simple d’utilisation et hautement performent, il peut à tout moment subir des problèmes particuliers. Et pour l’identifier, voici comment faire.

Demander l’aide d’une assistance technique

Apple et Microsoft se partagent la même vedette à l’heure actuelle et chacun d’eux propose des gammes tout à fait hors du commun. Cependant, Apple se démarque le plus par les soins qu’il apporte aux utilisateurs macs. Grâce à une assistance technique AppleCare, on peut disposer de nombreux supports afin de détecter efficacement ceux qui peuvent être à l’origine des problèmes de son mac. C’est un outil d’accompagnement et se révèle être efficace pour tout type de panne d’ordinateur mac. À noter au passage que l’origine peut être une question d’ordre logiciel, mais aussi de matériel. S’il s’agit de la première option, le dépannage mac peut être facilement résolu. Quant à la deuxième, il vaut mieux s’en remettre à des méthodes plus complexes ou alors de contacter un réparateur professionnel.

Utiliser un mode sans échec

Cette option est aussi envisageable et reste également efficace s’il ne s’agit que d’une petite panne. Le démarrage sans extension permet donc de vérifier tous les problèmes survenus à son mac et concerne toutes les opérations pouvant empêcher le bon fonctionnement de la machine en allant du disque de démarrage que des extensions du noyau, mais aussi afin d’éviter d’autres problèmes également. Cependant, même si le fait de passer en mode sans échec reste une option efficace, on peut très bien se priver de certaines fonctionnalités telles que la lecture de film, l’enregistrement des vidéos dans les applications destinées à cet effet, ou même la possibilité d’exploiter les périphériques. Il convient donc de trouver un service de dépannage mac rapide pour mettre fin à ces problèmes techniques.

 Utiliser des outils d’identification

Quand on ne connait rien en matière de dépannage mac, il faut s’attendre à une réparation longue et qui engage énormément de temps. Et comme alternative, on peut mettre la main sur des outils d’identification de problème mac dont la plupart ont fait leur preuve. Il s’agit en général de Apple Hardward test et de Apple Diagnostic. Chaque outil a ses propres particularités et il faudra choisir celui qui répond le plus à ses besoins et aux besoins de son mac.

Les tâches d-un serrurier lors d-un dépannage

Les tâches d’un serrurier lors d’un dépannage

Les types d’interventions d’un serrurier lors d’un dépannage

Les serrures ont pour fonction de protéger une maison contre les tentatives d’effractions. Cependant, quand elles posent problèmes, il est important de recourir à un dépannage serrurerie. Le professionnel dans ce cas peut intervenir dans différentes situations.

Les interventions d’un serrurier lors d’un dépannage

Dans le cadre des activités liées à la sécurité de la maison par des serrures, l’intervention d’un serrurier paris est recommandée. Mais, on doit aussi solliciter un dépannage serrurier paris en cas de serrure cassée, bloquée ou empoignée après une tentative de cambriolage, en cas de perte de clef ou encore si la serrure est grippée. Dans ces situations, on peut faire appel aux professionnels à toutes heures et à n’importe quel jour de la semaine y compris les jours fériés. Outre ceux-ci, les interventions d’un serrurier concernent également le remplacement de ces dispositifs, l’évaluation du temps, des dispositions et du matériel nécessaires aux travaux, le blindage des portes, l’ouverture d’une serrure cassée et la réalisation d’un double clé. Mais le plus important c’est de proposer aux clients les meilleures solutions de sécurisation en leur conseillant les équipements adéquates selon les normes en vigueur.

Contacter un serrurier pour un dépannage : les critères à prendre en compte

Il faut savoir que pour trouver un serrurier expérimenté pour un dépannage, il existe différents moyens notamment dans l’annuaire, le bouche-à-oreille, l’Internet, le syndicat de l’immeuble ou du propriétaire si on est locataire et également à la mairie. Il est préférable de contacter un serrurier à proximité de la maison car il peut secourir rapidement en cas de problème urgent. D’ailleurs, plus le serrurier est proche de l’endroit d’intervention, moins la facture est élevée.

Lorsqu’on contacte un professionnel pour un dépannage en urgence, il faut assurer que c’est une personne sérieuse pour ne pas tomber sur un arnaqueur. Pour cela, il doit présenter des garanties pour éviter les arnaques et les escroqueries. Ces garanties sont entre autres une autorisation de travail avec un numéro de Siret, un devis pour annoncer les tarifs sur la prestation choisie, la ponctualité et une prestation respectant les normes de sécurité en vigueur. En ce qui concerne le devis, il est conseillé d’en demander plusieurs en fonction des travaux à réaliser, du local concerné par les travaux, de l’urgence d’intervention et de la localisation.

Faire une installation électrique

Faire une installation électrique

Vous êtes sur les travaux électriques de votre maison rénovée ou en construction ? Si vous envisagez d’installer vous -même l’équipement électrique, prenez connaissance des règles de sécurité et de branchement à suivre, car l’installation électrique est effectivement sujette à des normes techniques et de protection spécifiques. Ici on vous met au courant de tout et on vous donne les astuces pour une installation sécuritaire et efficace.

Les outils de base

La première étape est de s’assurer que tous les outils utiles à l’installation sont à disposition. Dans la boîte bricolage, vérifiez déjà que vous avez une  perceuse-visseuse, un marteau, un jeu de clés, une pince coupante, un cutter, un tournevis testeur, un ampèremètre, des adhésifs, des attaches, des clous, des vis, des chevilles et des crochets intacts.

Après, il faudra réunir tous les éléments qui vont intégrer votre équipement électrique et ce, selon la configuration du bâtiment et vos besoins spécifiques. Quoique, les plus importants sont les éléments de l’alimentation électrique,  ceux de la distribution des réseaux, puis le tableau électrique et au final  les différents terminaux d’alimentation.

Quels matériels pour quel poste ?

On parle d’alimentation électrique lorsqu’il s’agit de raccorder  le bâtiment au réseau électrique local. Certaines démarches administratives sont à remplir à cet effet, et des matériels comme câble d’alimentation électrique principal, le disjoncteur, le compteur (à négocierchez EDF), le disjoncteur, un fouet de raccordement, le panneau de contrôle, la barrette et la cablette de terre, sont de rigueur.

La distribution du courant sera après assurée par une boîte de dérivation, des fils électriques de type H07V-U de préférence, une gaine ICTA vide, une boîte d’encastrement et pour l’alimentation des luminaires, une boite DCL.

Pour votre tableau électrique, il vous faudra un coffret électrique, un fil de raccordement, des peignes de connexion, encore des disjoncteurs mais ici magnétothermiques et un lot d’interrupteurs différentiels.

Quant aux terminaux d’alimentation, équipez-vous en interrupteurs, en prises électriques, en connecteurs automatiques, en enjoliveurs et en plaques de finition pour un meilleur rendu de l’installation.

L’efficacité de votre installation sera après tributaire de la qualité et la performance des équipements utilisés. C’est pourquoi il est toujours plus intéressant de confier la tâche à un électricien paris expérimenté car lui, il connaît et dispose des matériels nécessaires et va vous livrer un travail systématique et prêt à l’emploi. En plus, la prestation vient généralement avec une garantie de bon fonctionnement. Donc si éventuellement l’installation affiche un dysfonctionnement, le technicien est tenu d’assurer gratuitement les révisions à faire.

Les règles de branchement et desécurité à suivre

L’installation en elle-même est sujette au respect d’une norme spécifique. Il s’agit ici de la Norme FN C 15-100 qui stipule des exigences concernant les règles de branchement et de câblage, l’emplacement  des terminaux, le plan du circuit électrique ainsi que la catégorie et le type de matériels à utiliser. L’objet de la norme en fait est de mettre en avant la sécurité de l’installeur avec celle du bâtiment et de ses occupants.

Aussi, elle va permettre à ces derniers une utilisation confortable et sécuritaire du courant électrique. Pour l’exemple, le nombre de prises de courant n’est doit pas être le même dans toutes les pièces : maximum 3 dans une chambre à coucher, jusqu’à 8 dans les pièces utilisant divers types d’appareils. Leur emplacement est également normé car les prises alimentées en forte tension (32A et plus) doivent être placées à au moins 12 cm du sol et celles distribuant une tension plus faible (16A à 20A) posées à 5 cm du sol au minimum.

D’autres spécifications encore plus techniques sont à prendre en compte et elle est là l’utilité de faire appel à un électricien paris qui connait sur le bout des doigts les subtilités et les détails pratiques de la norme FN C 15-100.

Que faire en cas de panne d'ordinateur ou de laptop

Que faire en cas de panne d’ordinateur ou de laptop ?

Une panne de PC, de Mac, d’ordinateur portable peut survenir pendant que votre ordinateur est encore sous garantie ou après. Dans le premier cas, il vous suffit de le restituer auprès du vendeur pour le diagnostiquer et le réparer ou le remplacer. Si cela n’est plus possible, il vous faudra songer à une autre alternative de dépannage informatique ou de réparation PC portable à Paris.

Ce qu’il faut savoir à propos du dépannage PC ou mac sous garantie

Votre ordinateur de bureau ou portable est encore sous garantie. Alors, c’est une bonne nouvelle ! Cela signifie que vous pouvez encore vous rendre chez le fabricant pour réparer votre ordinateur sans frais à condition de vous munir de votre facture. Il faudra rester vigilant tout de même au moment d’acheter, car il peut arriver que votre type de dépannage ordi ne soit pas inclus dans la garantie.

Dans pareil cas, le vendeur vous facturera le service de dépannage pour votre pc ou laptop neuf ou d’occasion, même sous garantie. Les pannes de chargeur ou défectuosités d’une batterie d’ordinateur portable ne sont pas généralement couvertes par la garantie. C’est aussi le cas concernant l’alimentation d’un ordinateur de bureau qu’il s’agisse d’un PC ou d’un mac. Quand la panne est liée à ces dysfonctionnements, seul l’achat d’un nouveau chargeur, d’une nouvelle batterie ou d’une nouvelle alimentation permettra d’y pallier tout en profitant tout de même d’un service de dépannage gratuit pour votre ordinateur sous garantie.

 Ordinateur en panne, garantie expirée, les pistes à suivre

Il arrive qu’un ordinateur fonctionne correctement pendant toute la garantie et tombe en panne à l’expiration de cette garantie. Envisager une autre alternative de dépannage ou de réparation PC devient indispensable dans ce cas. À moins d’être expert en maintenance informatique ou de maîtriser tous les concepts du dépannage informatique, il est recommandé de faire appel à un informaticien qualifié. Deux options s’offrent à vous dans ce cas très précis :

  • Ramenez votre ordinateur au magasin pour le faire réparer, mais alors là attention : vous devriez payer pour le dépannage PC ou le dépannage Mac puisque votre ordinateur n’est plus sous garantie.
  • En vous aidant le l’outil web, vous pouvez également contacter plusieurs spécialistes de dépannage ordinateur à Paris pour la réparation de votre PC portable ou la réparation de votre Mac et leur demander à obtenir un devis gratuit et sans aucun engagement de départ. Ainsi, l’entreprise que vous contacterez pourra vous recommander un réparateur Mac ou un réparateur PC disponible près de chez vous pour entreprendre un dépannage pc ou un dépannage Mac à domicile. Si le problème est résolu en moins d’une heure, vous ne payerez que ce qu’il lui sera dû dans la limite d’un certain forfait. Si cela n’est pas possible, faites-le lui ramener à l’atelier pour qu’il puisse le diagnostiquer et le remettre en parfait état de marche.

Les critères importants à tenir compte avant de faire réparer son ordinateur ou ordinateur portable

Que votre garantie pc ou Mac soit expirée ou soit encore en cours, effectuer de simples diagnostics sans faire intervenir un vous fera gagner du temps et économiser de l’argent.

Pas besoin d’être expert en informatique hardware pour effectuer les genres de diagnostics suivants :

  • Pour vérifier si la panne ne provient pas du branchement, débranchez puis rebranchez tous les périphériques de votre pc ou votre mac ; rallumez votre ordinateur après vous être assuré que tout ait été bien câblé ;
  • Si l’ordinateur ne démarre toujours pas, débranchez tout une fois de plus et ouvrez votre unité centrale ; vérifiez si rien n’ait été débranché à l’intérieur ;
  • Parfois, il peut arriver aussi qu’un ordinateur dysfonctionne à cause des salissures qui se sont accumulées dans l’unité centrale. Après l’avoir ouvert débarrassez-vous en en vous équipant d’un souffleur pour vous assurer que tout soit bien propre.

Votre unité centrale une fois ouvert, vous pouvez vous débarrasser des salissures qui s’y logent. Prenez tout de même comme précautions de garder intact les circuits imprimés et composants électroniques de votre pc ou votre mac.

 Astuces et simples conseils d’entretien ou de réparation d’un ordinateur au quotidien

  • Détecter la panne : une panne d’ordinateur peut être due à la défectuosité d’un composant matériel, défaillance du système d’exploitation ou d’un ou plusieurs logiciels à la suite d’une attaque d’un virus ou de toutes sortes de malwares… Pour examiner les problèmes d’affichage, il faudra vous référer à la configuration de l’ordinateur pour vérifier d’éventuels problèmes d’incompatibilité.

De nombreux logiciels sont capables de fournir des informations détaillés sur les performances techniques des ventilateurs et de la carte graphique.

Pour évaluer les capacités et performances d’une machine, l’on se réfère souvent à son état du processeur, à sa mémoire vive et à sa capacité de stockage. Pour libérer davantage d’espace dans votre PC ou votre Mac, il est conseillé d’opérer régulièrement un nettoyage de disque. Quand l’ordinateur est vulnérable aux attaques de malwares, effectuez régulièrement la mise à jour de votre programme antivirus. S’il est affecté gravement, récupérez vos données ; formatez totalement le système et restaurez-le en le réinstallant.

  • Optimiser sa sécurité : c’est une nécessité absolue car votre système n’est pas à l’abri des risques d’infections virales. Installer un antivirus, renforcer son pare-feu et les mettre régulièrement à jour sont trois choses nécessaires pour renforcer la protection de son PC ou de son Mac. Vous pourrez facilement trouver une multitude d’antivirus gratuit ou payant en ligne. Parmi elles figurent : Avast, AVG, Norton et Kaspersky.
  • Récupérer ses données : différentes sortes d’attaques sont susceptibles d’entraîner une importante perte de données. Pour pallier cela, optez pour un stockage multisupport. Autrement dit, ayez toujours l’habitude d’enregistrer vos données les plus importantes dans des supports autres que votre disque dur interne (CD rom, DVD, disque dur externe, clé USB grande capacité…).
  • Réparer la machine : avoir de solides connaissances en informatique est une condition sine qua non pour pouvoir réparer et entretenir son pc ou son mac comme il se doit. Un problème de lenteur peut être pallié en boostant votre ram et votre processeur. Pour stocker des données lourds, il vous faudra installer des disques dur dotés d’une mémoire de sauvegarde plus conséquente. Pour combattre les malwares, rien ne vaut mieux qu’un bon antivirus. Avant de vous aventurer au remplacement ou à la réparation de processeur ou de carte mère, assurez-vous d’abord d’acquérir toutes les connaissances nécessaires, c’est le meilleur conseil que nous pouvons vous donner !

En effectuant des comparatifs via l’outil web vous pourrez entrer facilement en contact avec plusieurs entreprises de réparation mac Paris ou de réparation pc portable Paris, et obtenir des devis sans frais et sans engagement.

guide des petites réparations en plomberie

Guide pratique des réparations indispensables en plomberie

Pour certains types de réparations, vous pouvez vous passer du plombier.Quelques conseils pratiques vous permettront de détecter rapidement une fuite sans souci. Au travers la lecture de ce blog, vous découvrirez aussi comment remplacer ou installer vos équipements plomberie par vous-même.

Utiliser un compteur afin de localiser la source d’une fuite

Une plomberie qui fuit se traduit coutumièrement par une augmentation anormale de votre facture d’eau comparé à votre moyenne de consommation. Cela signale la présence d’une fuite via votre système de raccord, tuyauterie et canalisation.

Ce que vous devriez faire dans un premier temps consiste à couper le compteur pendant au moins une demi-journée, voire une journée entière.

Aidez-vous d’une machine à calculer, d’un bloc note, d’un stylo ou simplement de votre Smartphone pour noter ce qui apparaît sur le compteur juste au moment de la fermeture et lors de la remise en marche. Calculez la différence pour faire ressortir l’écart entre les deux chiffres et vous connaîtrez la quantité exacte d’eau ayant fuit à votre système de plomberie :

  • Coupez complètement votre système d’alimentation d’eau en fermant le robinet niché au niveau du compteur, en aval. Ne le remettez en fonction seulement qu’après douze à 24 h.
  • Lisez attentivement le compteur , notez ce qui est écrit dessus ! . L’indication en mètre cube : c’est la quantité totale d’eau que vous avez consommé. Vous constaterez facilement les unités en hectolitres, daL et l juste à droite de la virgule. Après avoir rouvert le compteur, notez une seconde fois ce qui apparaît sur le compteur au bout de 12 à 24 heures et calculez l’ écart entre les deux chiffres pour connaître exactement combien d’eau vous avez perdu.
  • Après avoir laissé votre compteur inactif pendant douze à vingt quatre h, rouvrez-le puis, notez ce qu’il affiche. Faites échapper de l’eau à votre robinet et ne perdez pas votre compteur de vue ! Quand ce dernier tourne , cela signifie que votre système de tuyauterie fuit. Arrêtez- le encore une fois et notez ce qu’il affiche en final. A l’aide de votre calculatrice trouvez l’écart entre les deux résultats et vous connaîtrez combien d’eau avez-vous exactement perdu. Divisez ce chiffre par douze ou par vingt quatre, notamment selon la durée de la coupure, pour connaître votre débit réel de perte d’eau.
  • La fuite a été repérée , le débit et le volume de fuite sont aussi connus. Tout ce qu’il vous reste à faire consiste à inspecter l’ensemble de vos installations pour boucher la fuite de système de canalisation.

Marre des problème de fuited’eau ?Quelques astuces utiles

Un problème de fuite d’eau vous dites ? Il s’agit là forcément d’un tuyau ou d’un raccord défectueux.

  • Les solutions de bouchage adaptées à votre tuyau en cuivre en cas de fuite :

Les deux meilleures solutions de réparer un tuyau fuyant en Cu consistent en l’utilisation d’un ruban adhésif spécial autoamalgamant ou d’un mastic adhésif bi-composant et durcisseur.

  • Quand le raccord est responsable de la fuite :

Quand le problème de fuite se trouve au niveau d’un raccord, seul le remplacement de joint permet d’y remédier efficacement.

  • Problème de fuite au niveau du tuyau en Cu : Utilisez un mastic !

La conduite doit être laquée en premier. La zone à colmater est à préparer en premier. Servez-vous d’un torchon bien propre pour l’essuyer. Commencez ensuite par polir délicatement le tuyau en cuivre sur une zone légèrement plus large que la fuite de façon à pouvoir faciliter l’accroche du produit.

Pour un polissage parfait, choisissez une brosse métallique, une laine fine ou un morceau de toile émeri fine Fragmentez le mastic en premier ; moulez- le. Répétez l’action jusqu’à ce que vous obteniez un mélange de produit homogène et moelleux. Appliquez-le sur la conduite ! La conduite fuyante a été bien nettoyée . Maintenant il vous faudra y aplatir le mastic préalablement malaxé et vous assurer qu’il adhère tout à fait à celle-ci. En contact avec l’air environnant et avec la température ambiante, le produit tendra à sécher et à se durcir rapidement. Il vous faudra toutefois patienter le temps nécessaire pour réussir le comblage de votre tuyau fuyant en Cu.

  • Colmater une fuite issue d’un tuyau en cuivre avec du ruban :

La première chose à faire consiste à rendre la conduite bien polie et propre. Une fois cela terminé, séchez le tuyau. Utilisez du papier abrasif, de la toile émeri fine ou de la brosse métallique pour parfaire le polissage. Le chiffon permet un nettoyage efficace. Séchez-le en utilisant un sèche cheveux. La bande une fois prête pourra être appliquée directement sur la conduite.

Que faire en cas de fuite due à un raccord fuyant

  • Quand votre bague PVC est fuyante, elle est probablement défectueuse. Il vous faudra la remplacer dans ce cas . Si elle ne présente pas le moindre état de défectuosité, vous n’êtes pas obligé d’en acheter cepandant . Resserrez-la simplement ! Parfois le problème réside aussi au niveau du joint. Dans ce cas précis, il vous faudra simplement le replacer pour réparer la fuite ou bien le remplacer si c’est nécessaire.

Colmatage antifuite : quelle solution choisir pour sa tuyauterie en cuivre

Souvent il est difficile de repérer l’origine d’une fuite. Dans la plupart des cas, elle résulte d’un tuyau défectueux suite à un choc direct , tout comme le problème peut s’agir d’un gel de tuyauterie ou bien encore d’autre facteurs comme : la mauvaise qualité de soudage, un vice de fabrication, la micro-vibration, l’effet coup de bélier… Les solutions de colmatage à mettre en oeuvre varient selon l’importance de la fuite. L’usage d’ un mastic ou d’un ruban adhésig autoamalgamant permettra ainsi de remédier un simple suintement. Pour le cas d’une importante fuite, l’assemblage d’un nouveau raccord est nécessaire .

  • Mastic bi-composant antifuite :

Le mastic antifuite se compose de deux éléments parfaitement séparés : durcisseur et adhésif. Il est vendu en barres mais aussi en tablettes minidoses et permet de colmater efficacement une fuite au niveau d’ un tuyau Cu. Pour l’utiliser, il suffit de le malaxer avec les doigts avant de l’appliquer sur la zone de contact responsable de la fuite.

  • Ruban antifuite autoamalgamant :

Ce ruban spécial ne rassemble pas aux autres types de rubans adhésifs comme celui de l’électricien par exemple car il est autoamalgamant. Une fois enroulé sur votre tuyau fuyant, il fait corps avec celui-ci et s’endurcit pour empêcher définitivement l’eau d’y échapper.

Tuyau PVC : 10recommandations pratiques pour régler un problème de fuite .

  1. Coupez l’eau :

Arrêtez le compteur en premier ; veillez à ce qu’aucune eau ne réussisse à traverser en amont de la partie endommagée du tuyau .

  1. Tracez les zones à découper pour enlever la partie défectueuse et ôtez-la du tuyau en PVC

Muni de votre stylo-feutre, commencez par démarquer , de part et d’autre, les zones à découper de la partie abimée du tuyau PVC.

  1. Ebavurez les tronçons résiduels :

L’utilisation d’un couteau simple, d’un cutteur ou d’un papier abrasif est ici conseillée en alternative à celle d’un ébavureur classique jugé moins efficace.

  1. Dégraissez les surfaces de contact :

Prenez votre feuille essuie-tout, imbimbez- la d’alcool pour opérer le décrassage des manchons et de toutes les extrémités de la conduite sur environ 3 à 5 centimètres.

  1. Il est temps maintenant d’opérer le dégel des surfaces de contact :

Il est nécessaire d’opérer le dégel des zones de contacts pour en garantir l’adhérence à votre colle .

  1. Et maintenant…opérez le dimensionnement des portions de tuyau à changer

Avant d’enlever la partie altérée pensez à la calibrer. Retirez donc 1 centimètre de la longueur obtenue.

  1. Maintenant que le calibrage est fait , il ne vous reste plus qu’à découper le nouveau fragment de tuyau :

Préparez votre nouveau tube , introduisez- le délicatement dans les mâchoires d’un établi pliant. Tracez la longueur des zones à découper en vous aidant d’un feutre . Prenez votre scie à métaux, scie égoïne ou scie à guichet ; commencez par découper le tube . Après l’avoir fait , décapez- en les zones de contacts .

  1. Pensez maintenant à raccorder le nouveau tuyau à votre tuyauterie :

Préparez la tuyauterie à recevoir le segment du tuyau de rechange en ouvrant légèrement l’une des sections de conduite restantes. Ouvrez les colliers fixant la partie la plus courte pour l’éloigner du mur ou pour la déposer totalement au sol.

  1. Encollez les surfaces de contact :

Pour ce faire, vous avez 2 possibilités :

  • Coller sur les zones dégivrées en appliquant directement la glu aux manchons.
  • Ecoller le nouveau tronçon au système par le bout de votre tuyau et des sections de la conduite initiale .
  1. Rapiécez manchons et tube :

Insérez les manchons aux limites du nouveau tube, sans les faire tourner, puis enfilez le tube de part et d’autre des deux côtés.

 Remplacement d’une chasse d’eau : recommandations pratiques

Ca y est c’est décidé, il vous faudra remplacer votre chasse d’eau existante. Vérifiez alors au niveau du robinet d’arrivée et assurez-vous qu’il soit bien coupé. Vous le trouverez à l’un des deux côtés du réservoir.

  1. La première étape du démontage d’une chasse d’eau commence d’abord par le détachage du couvercle :

Démonter une chasse d’eau tirette est un jeu d’enfant ! Dévissez-la simplement !. Le démontage d’une chasse d’eau pressoir s’opère pour sa part en déliant le fil la liant à votre mécanisme de vidage.

  1. La ancienne chasse d’eau peut maintenant dire adieu à son poste car vous allez l’ôter une fois pour toutes

Enlevez également du réservoir le corps du mécanisme de l’ancienne chasse d’eau en tournant à quatre vingt dix degrés dans le sens opposé de l’aiguille d’une montre.

  1. Pour réussir l’installation de la nouvelle chasse d’eau, commencez par ôter le joint du réservoir des toilettes :

Ouvrez le réservoir des toilettes sur cuvette en commencant par dévisser les écrous ; enlevez les vis par le haut. Soulevez le réservoir et reposez-le après l’avoir désinstallé. A l’aide d’une clé spéciale, enlevez le soin d’étanchéité usé en dévissant le système de fixation du réservoir.

  1. Pour un montage réussi de votre nouvelle chasse d’eau , il vous faudra repositionner le réservoir sur la cuvette :

Astiquez la céramique puis, remettez le réservoir à sa place. Vissez-en d’abord de fond et l’écrou du système de fixation de la nouvelle chasse d’eau: celui-ci à l’aide d’ une clef spéciale. installez le nouveau joint mousse. Intégrez la rondelle conique au vis de fixation du réservoir. intégrez le vis de fixation et puis serrez-en les écrous.

  1. Restaurez robinet et flotteur :

Filez un joint sur le pas de vis du robinet flotteur ; enfoncez le pas de vis dans le trou correspondant . Renforcez l’écrou de fixation du flotteur avant de monter un joint fibre dans l’écrou du robinet. Revissez-le manuellement après . En usant d’une clé idoine, serrez l’écrou tout en maintenant le robinet.

  1. Mettez en place la nouvelle chasse d’eau :

Ajustez la hauteur du nouveau mécanisme de chasse selon la taille du réservoir. Installez ensuite le mécanisme sur sa base tout au fond du réservoir. Fixez en tournant à quatre vingt dix degrés dans le sens de l’aiguille d’une montre.

Restauration robinet-flotteur

 Nettoyage de chauffe-eau : les cinq bonnes mesures à adopter pour réussir son détartrage

  1. Première précaution à prendre avant de nettoyer un chauffe-eau : il vous faudra le désactiver et le débrancher de votre prise

Commencez par désactiver le disjoncteur général avant de procéder au nettoyage d’un chauffe-eau électrique.

  1. Place au nettoyage de votre chauffe-eau maintenant que vous l’avez désactivé et débranché

Un chauffe-eau à résistance stéatite ne nécessite pas de vidange par opposition à un chauffe-eau thermoplongée.

  1. Le chauffe-eau électrique a été purgé ? Pensez maintenant à désinstaller sa résistance

Après avoir terminé la vidange de votre chauffe-eau , passez immédiatement au démontage de la résistance. Elle est facilement repérable sous le capot de protection. Pensez aussi à dévisser la platine la fixant.

  1. Le nettoyage de résistance : avant-dernière étape du détartrage de votre chauffe-eau

Pour purifier la résistance, utilisez simplement un détartrant commercial. Laissez seulement immerger la résistance pendant quelques heures ; astiquez à l’aide d’une brosse métallique ; rincez légèrement à l’eau chaude.

  1. Le nettoyage une fois terminé , pensez à réinstaller la platine puis, branchez et réactivez le chauffe-eau

La restauration de la platine suffit pour le cas d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée. Pour celui d’un chauffe-eau à résistance en stéatite en revanche, le remontage du fourreau est nécessaire sur la résistance avant replacement de cette dernière dans la cuve. Celle-ci doit être remplie avant la remise en marche de votre dispositif électrique de chauffage.